18/03/2020 – Terre Sainte

Réflexions autour du covid

Soigner la peur à l’intérieur de nous

Sur l’île de La Réunion, jusqu’à ce week-end, nous nous sentions relativement préservés par le coronavirus.

Pourtant, lundi, tout s’est accéléré ! Nous alignant sur les mesures prises en métropole, nous sommes passés, en moins de trois jours, d’une libre circulation à un confinement strict.  

Dans cette frénésie, a éclaté au grand jour une émotion tapie dans l’ombre : la Peur.
Sentiment généralisé à une bonne partie du monde, pour ne pas dire à son entièreté.

Au-delà de la peur du virus, la situation actuelle vient nous parler de notre peur et de notre insécurité intérieures, déjà présentes en nous et qui ont été réactivées par le virus et ses conséquences mondiales.

Nous sommes face à un phénomène à DOUBLE SENS.
Nos peurs intérieures sont réveillées par le virus et sa propagation rapide.
En parallèle, nos craintes individuelles – celles qui existaient avant le virus et celles créées suite au virus – viennent alimenter la peur collective.
Et ce mouvement de balancier d’une peur à l’autre ne fait que s’amplifier depuis plusieurs semaines.
Mettant en lumière une peur macro, à l’échelle mondiale, et une peur micro, dans toutes les cellules de notre corps. Et le confinement auquel nous sommes forcés risque bien d’amplifier toutes ces peurs.  

Face à cette situation, me semble venu le temps de soigner la peur à l’intérieur de nous.

Celles que nous portons, chacun, à l’intérieur de nous et qui ont trouvé une voie royale pour s’exprimer et se déployer à l’échelle collective. Cette peur dans laquelle baigne nos cellules, la peur que nous entretenons et celle que nous permettons.

Nos peurs ancestrales enfouies au plus profond de nous, pour des raisons bien personnelles et qui ne sont parfois pas liées à la santé.

Dans cette période forcée d’introspection, si nous prenions le temps de regarder nos peurs individuelles, de les accueillir et de les transformer. Si, sans minimiser ce qui est train de se passer,  nous reprenions notre part de responsabilité pour entrer dans notre zone de contrôle face à ce virus : en nous confinant, bien sûr ; mais aussi en plongeant dans les peurs qui nous traversent.

De manière sécurisée et écologique pour nous afin d’éviter de se laisser submerger par la Peur.
Par des rituels, des conversations, du chant, de l’accompagnement, des lectures, des pierres, du mouvement, des huiles essentielles, des méditations, de l’exercice physique.
Ou tout autre moyen qui nous permettra de prendre en charge cette peur interne pour lui éviter d’alimenter la peur collective, qui a son tour, ira nourrir nos peurs individuelles.

En résumé, casser le cercle vicieux de la peur pour être souverain de notre destinée.
Un vaste programme qui devrait nous occuper dans les semaines à venir …

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.